Calendrier des événements organisés par Nature'lich

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Pour être au courant des prochains événements, ateliers ou formations organisés par l'association Nature'lich, inscrivez-vous à notre newsletter !

carpocapse

Agent pathogène et dégâts

Le principal ravageur des arbres fruitiers, également appelé mite des fruits, détruit chaque année une partie considérable de la récolte des pommes, pas seulement dans les petits jardins. La première génération n'est pas la plus dangereuse (5 Juin). Les plus gros dégâts surviennent plus tard, lorsque la femelle pond sur les pommes en cours de maturation (7) et que la chenille pénètre par un point quelconque et attaque le centre du fruit. (8) Elle peut atteindre jusqu'à 20mm de taille, d'abord blanche et plus tard rose / rouge avec la tête brune. Le trou de sortie de la larve se remarque par l'accumulation de déjections.

Prévention et moyen de lutte

En hiver, mais au plus tard jusqu'à la fin du mois d'avril, les troncs d´arbres doivent être examinés et les larves ou les pupes trouvées doivent être enlevées et détruites. Agiter plusieurs fois l’arbre, puis ramasser soigneusement et enlever les fruits infestés avant que les chenilles ne les quittent, réduit la génération suivante du nuisible. À partir de la fin juin, des bandes de papier ondulés peuvent être appliquées sur les troncs des arbres et examinées une fois par semaine pour détecter la présence de larves. Les larves et les pupes trouvées doivent être détruites. A partir de fin septembre il est possible d'arrêter l'inspection et en octobre le papier ondulé peut être enlevé. En suspendant des pièges à phéromones (phéromones sexuelles), les mâles apparaissant entre la mi-mai et la mi-août peuvent être attirés dans le piège et attrapés par la colle. Cela réduit considérablement le nombre de femelles fécondées et, par conséquent, le nombre de fruits attaqués.

Cycle biologique

La chenille hiverne sous les écailles de l'écorce (1), ou dans le sol, où elle se nymphose à la fin du mois d'avril. (2) Les papillons de la première génération apparaissent vers la mi-mai (3). Ils sont bruns avec une envergure d’environ 14-20mm et volent au crépuscule lorsque les températures tournent autour de 14°-16° C. Les femelles commencent peu de temps après leur apparition avec la ponte, dont le début et la durée dépendent beaucoup de la température. La ponte commence généralement vers le début du mois de juin et dure environ 3 semaines. Les œufs, au nombre de 20 à 80, sont généralement déposés individuellement sur les jeunes fruits, les fleurs fécondés et rarement sur les feuilles. Ils mesurent 1,3 mm et sont brillants et ovales. (4) 8 à 14 jours après le début de la ponte, les premières chenilles éclosent. Elles rampent sur le fruit et mangent la peau de la pomme. Après 3-4 jours, elles arrivent à pénétrer à l’intérieur du fruit. Après environ 4 semaines d'alimentation, la chenille est adulte. Elle quitte le fruit en juillet (6) et cherche un endroit où se cacher pour hiverner (la plupart du temps sur le tronc). Dans les années chaudes, une partie des larves se nymphose fin juillet, de façon à ce qu’il y ai une deuxième génération en août. (7) Ce sont les larves écloses des œufs pondus plus tôt (début juin). Les papillons pondent leurs œufs sur les fruits. L’alimentation des larves de la 2ème génération cause encore plus de dégâts que celle de la première génération, car ce sont les dégâts causés aux fruits mûrs ou presque mûrs. (8) Les chenilles adultes quittent les pommes endommagées et cherchent un abri sous l'écorce où elles hibernent.